29/09/2008

Amis sans enfants, à vos agendas :-)

Comme les beaux projets prennent du temps à être mis sur pied, je vous annonce déjà que le samedi 16 mai 2009 aura la "Fête des non-parents" et que nous la célèbrerons aux Ateliers de la Dolce vita, à Saint-Josse.

 

Cette idée, nous l’avons eue Théophile de Giraud et moi lors de vacances dans le pays cathare. C’était l’époque de la fête des mères, en France et, il était impossible de ne pas savoir que cette fête avait lieu tellement des banderoles, des affiches le rappelaient à tous les coins de rue. Impossible de ne pas constater à quel point les procréateurs sont mis à l’honneur dans notre société.

 

Mais qu’en est-il de ceux et celles qui par choix, parce qu’ils ou elles sont célibataires ou qui, pour des raisons médicales, n’ont pas d’enfant ? Prend-on en considération la douleur que vivent certaines personnes auxquelles on rappelle, les jours de fête des mères et de fête des pères, qu’ils ou elles sont exclus de la fête ?

 

Je me souviens d’une fête des mères, chez une amie qui célébrait ce même jour son anniversaire. Il y avait de jeunes mamans dans tous les coins de la maison, de moins jeunes aussi. Nous n’étions que deux à ne pas avoir d’enfant. Ce fut une des pires journées de ma vie. Un de ces jours où tout vous rappelle que vous devez avoir un problème, que vous êtes suspecte aux yeux de toutes ces femmes qui ne parlent plus que de leur enfant. C’était déjà pénible mais le coup de grâce nous a été porté lorsque le mari de la jubilaire a offert une rose à toutes les mères présentes. Je me souviens avoir vu des larmes dans les yeux de la copine qui, comme moi, n’était pas maman, et ce n’était pas par choix. Pour nous faire comprendre que nous n’étions rien, je pense qu’on pouvait rarement mieux faire.

 

Alors nous avons envie de faire la fête à tous ces hommes et à toutes ses femmes que l’on oublie chaque année, de témoigner de nos choix, de laisser s’exprimer ceux et celles qui en ont envie. Il n’y a rien de mercantile dans cette démarche. Nous tenons à célébrer et à rencontrer des êtres humains, pas à créer une énième fête à but commercial.

 

La fête est bien entendu ouverte aux parents. Mais ce jours là, nous ne les célèbrerons pas :-)

 

15:34 Écrit par Woman in anger dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.